Passer au contenu

/ Ressources humaines

Rechercher

Navigation secondaire

Entente de principe ratifiée | Syndicat des employés d'entretien de l'UdeM - section locale 1186

 

Nous sommes heureux de vous annoncer qu’hier, les membres du Syndicat des employés d’entretien de l’Université de Montréal ont voté en grande majorité, à 81 %, en faveur de l'acceptation de l’entente de principe lors de leur assemblée générale spéciale.

Principaux faits saillants 

Durée de la convention collective

La durée de la convention collective est de six ans. La convention du syndicat 1186 étant échue depuis le 31 mai 2014, la nouvelle convention viendra à terme le 30 avril 2020.

Salaires

Les salaires seront majorés selon le pourcentage de la politique salariale gouvernementale (PSG) aux 1er mai 2016 et 2017. Pour 2015 et 2018, la PSG s’appliquera, plus 1 %. De plus, un montant forfaitaire de 0,5 % au 1er mai 2016 sera versé rétroactivement à cette date.

Au 1er mai 2019, l’augmentation sera la même que celle qui sera consentie au Syndicat des employés de l’Université de Montréal – section locale1244.

Complexe des sciences (Outremont)

L’Université pourra embaucher des employés surnuméraires pour une période de 12 mois (plutôt que 6 mois, tel que stipulé dans la précédente convention collective) pour faire l’évaluation de ses besoins lors de l’ouverture du Complexe des sciences, dans le Campus MIL.

De plus, l’Université pourra recourir aux services de personnes externes pour tout travail relatif à la garantie d’un fournisseur et au commissioning (assurance qualité) des nouveaux bâtiments.

Postes de gardiens réguliers à temps partiel

Des postes de gardiens réguliers à temps partiel sont créés pour les fins de semaine et les jours fériés. Ces postes excluront certains avantages, tels que les primes de fin de semaine et l’assurance salaire.

Ce travail était accompli jusqu’à maintenant par des employés rémunérés à taux simple et des sous-traitants.

Mobilité des gardiens

La précédente convention collective prévoyait que les gardiens devaient travailler de manière fixe dans leur immeuble. Dorénavant, les gardiens ne seront plus rattachés à un immeuble, ce qui permettra à l’Université d’accroître sa flexibilité opérationnelle.

Les parties se sont également entendues pour poursuivre les discussions sur certains sujets en négociation continue.

Nous vous tiendrons informés de la date de signature de la nouvelle convention collective.