Passer au contenu

/ Ressources humaines

Rechercher

Navigation secondaire

Fin du lock-out à la FMV : l’Université de Montréal demande un arbitrage

 

La direction de l’Université a mis fin au lock-out des cliniciens enseignants le 2 janvier 2017. La formation des étudiants et les activités du CHUV ont repris normalement, selon les horaires prévus.

L’Université de Montréal demande maintenant l’intervention d’un arbitre pour la conclusion d’une première convention collective avec les cliniciens enseignants.

Le 29 décembre dernier, la direction de l’Université a sollicité le syndicat des cliniciens enseignants afin de déposer une demande conjointe d’arbitrage et de convenir de cesser tout moyen de pression de la part des deux parties. Devant le refus du syndicat, la direction a fait appel à un arbitre pour mettre fin au conflit. La demande d’arbitrage a été déposée auprès du ministère du Travail. L’arbitrage de différend est une démarche prévue au code du travail pour l’établissement d’une première convention collective lorsque la conciliation a été infructueuse. Au cours de cette démarche, un arbitre impartial évaluera les requêtes de chacune des parties et tranchera pour établir la convention collective.

Nous vous tiendrons informés de la suite des négociations avec les cliniciens enseignants.