Passer au contenu

/ Ressources humaines

Rechercher

Navigation secondaire

Lock-out des cliniciens enseignants de la Faculté de médecine vétérinaire

 

La direction de l’Université de Montréal a décrété un lock-out des cliniciens enseignants de la Faculté de médecine vétérinaire ce jeudi 22 décembre à compter de midi, pour une durée indéterminée.

Le CHUV fonctionnera en mode « urgences seulement » jusqu’à nouvel ordre et l’Université veillera à minimiser les impacts sur les services offerts à la population et sur la formation des étudiants, dans le respect des lois du travail. 

La décision de lock-out a été prise en raison de l’escalade des moyens de pression exercés par le syndicat, l’imprévisibilité de ses actions et le rejet de l’offre globale et finale présentée par l’Université ce mardi 20 décembre.

Le syndicat des cliniciens enseignants a tenu jusqu’à présent 9 jours de grève (les 5 mai, 23, 24, 30 novembre et 1er, 2, 5, 7 et 9 décembre) et a voté pour en tenir encore 18 supplémentaires, totalisant potentiellement 30 journées ou 60 demi-journées. Ces arrêts de travail successifs causent des perturbations dans le fonctionnement de la Faculté et de son offre de services cliniques.

La négociation

L’Université de Montréal et les cliniciens enseignants sont engagés dans une négociation pour établir la première convention collective de ce groupe de professionnels syndiqués depuis juin 2015. Pas moins de 29 séances de négociation, dont 17 devant un conciliateur, se sont tenues depuis un an.

Rappelons que les cliniciens enseignants sont des médecins vétérinaires salariés qui participent principalement à l’encadrement et à l’évaluation des étudiants dans un cadre clinique. Ils peuvent dispenser des cours théoriques et contribuer à au moins une des activités suivantes : fonctionnement de l’institution, rayonnement universitaire ou recherche. À l’instar de plusieurs autres groupes de professionnels employés de l’Université, ils ont des tâches d’enseignement, sans être des professeurs. Leur accréditation syndicale spécifie d’ailleurs qu’ils forment un groupe distinct de tous les autres groupes présents dans l’Université.