Passer au contenu

/ Ressources humaines

Rechercher

Navigation secondaire

Statut des négociations avec le Syndicat des chargées et chargés de cours (SCCCUM)

 

La convention collective des 2600 chargés de cours de l’UdeM est échue depuis le 31 juillet 2015.

13 rencontres ont eu lieu entre l’Université et les représentants du SCCCUM depuis janvier 2016 afin de négocier le renouvellement de la convention collective. La première phase de ces rencontres a été faite dans un mode de discussion basée sur les intérêts communs entre le syndicat et l’Université. Ces rencontres ont permis de régler certaines clauses de la convention collective actuelle, notamment celles portant sur la procédure de règlement des griefs et d’arbitrage, le processus de révision lors de refus des exigences de qualification et les mesures disciplinaires.

Plus récemment, les 21 et 28 octobre derniers, les parties ont entamé une nouvelle phase de négociations au cours de laquelle elles ont déposé leurs cahiers respectifs de propositions normatives. Les règles d’attribution des charges de cours et les exigences de qualifications feront partie des enjeux importants lors de cette phase des négociations. L’Université a notamment proposé au SCCCUM un projet pilote permettant l’attribution de contrats annuels de charges de cours dans certaines unités, ce qui pourrait répondre aux inquiétudes souvent exprimées par les chargés de cours quant à la précarité de leur emploi. L’Université s’est montrée ouverte à discuter avec le SCCCUM des unités dans lesquels ce projet pilote pourrait être implanté.

Malgré l’importance des enjeux à discuter entre les parties, le climat à la table de négociations est excellent et les négociations se déroulent dans le respect et dans le désir commun de trouver des solutions aux problématiques soulevées de part et d’autre.